Bilan 2021

Nous sommes le 08 Mars et j’ai dû reporter mon Bilan 2021 au moins 20 fois. Facile. Mais on va essayer de faire quelque chose de court (promis), toujours dans le but d’avoir une trace et de voir les différentes avancées.

C’est surtout l’occasion de vous partager des photos du petit qui grandit bien. #GagaMaisOnAssume

Mes armes favorites pour la rétro sont toujours les mêmes :

  • Ma bibliothèque d’images couplée à mon calendrier 💬 Je prends chaque moment en photo et je mets tout dans mon calendrier synchronisé avec 5 autres calendriers. Ça me permet de tout bien faire (ou pas) et de ne rien oublier (ou pas).
  • Une relectrice de qualité, cette fois-ci j’ai la chance de me faire accompagner par Morgane :)

Partie #1 — 📍 Timeline 2021

On ne va pas se le cacher, 2021, la pandémie, ce n’est pas évident tout le temps. Je commence à être nostalgique de la vie d’avant, le rythme est intense et je n’avance pas forcément comme je le souhaite. Mais j’ai pu travailler sur de beaux projets, revoir la famille, progresser en longboard et surtout revenir dans les restaurants ! #FoodLover

Sans transition, commençons par les projets

💬 Avec les NDA et les différents projets qui sont en train de sortir sur le marché, c’est difficile d’en parler sans trop en dire. Le but ici est de les mentionner, et si vous voulez en savoir plus, on se prend volontiers un café (si possible un grand latte avec du lait d’avoine et un peu de chocolat dessus léger — 😋)

💬 💬 On m’a dit que je remerciais trop les personnes avec qui je travaille, donc je vais essayer de ne pas les nommer ici. Mais je bosse quasiment toujours avec les mêmes depuis 3/4 ans. Donc si vous me lisez, vous les connaissez déjà. Merci à vous, j’ai de la chance de vous avoir ❤️

AARI — Le projet B2B2C pour Saint Gobain

Énorme projet 2020 qui a poursuivi son aventure en 2021. Je vous en avais déjà parlé dans l’article de 2020. Projet complètement fou avec l’ambition de révolutionner le marché de l’assurance auto. Toujours avec la même équipe, le top.

Le fait de passer d’un marché B2C à un marché B2B change pas mal les choses, et se doit d’être pensé dans la stratégie, la conception et donc la réalisation. Ce sont des ajustements non-négligeables qui ont pris du temps. Le projet s’est poursuivi durant toute l’année, mais de mon côté, j’ai préféré faire une passation après l’été. Le rythme, le contexte de la période et ma fatigue perso ont fait que je devais passer le bébé. Ce n’est pas évident de laisser un projet dans lequel on s’est autant investi. Mais je pense que c’était la meilleure chose à faire, pour le projet, pour l’équipe et pour moi.

✨✨✨ À retenir de ce projet :
La réalisation d’un produit exigeant avec de fortes contraintes techniques et des enjeux business. L’importance primordiale de communiquer avec les équipes ingénieur·e·s, s’assurer que le workflow soit fluide et ne pas laisser de zones d’ombre. Préparer une passation mérite du temps et de l’échange, ne pas sous-estimer la charge. Donc : documenter tout au fur et à mesure et ne pas attendre le dernier moment. Plus jamais, never !

STACKEO — Une aventure plus intense

J’avais travaillé pour Stackeo l’année passée durant quelques temps pour la mise en place d’un design system et participer à la conception d’une des main features du produit, un doux design sprint où j’ai rencontré, en vrai, une équipe de feu ! Nous avons remis le pied à l’étrier durant l’année 2021, et l’expérience était vraiment intéressante. J’étais beaucoup plus impliqué, avec un rôle dans la Core Team et je devais participer à bien des choses au-delà de mon rôle de départ. L’outil concernant le management des flottes IoT, le ROI des solutions connectées et la mise en place d’un Studio pour illustrer et partager l’architecture, rien que ça.

Stratégie, conception et production, marketing et sales (B2B, dans un domaine aussi technique et pointu, c’est quelque chose !), organisation de salon, pitch et préparation de deck pour les investisseurs et autres meetings importants, alignement d’équipe et amélioration continue de l’expérience. Cela fait beaucoup de choses et en même temps c’est génial. L’aventure Start-up, ça vous fait tourner la tête, dans le bon et le mauvais sens, on se remet en question souvent, on se positionne et on se repositionne.

✨✨✨ À retenir de ce projet :
L’aventure Humaine avec un énorme H. J’ai pu partager de vrais moments avec l’équipe, on a vécu des moments forts et intenses. Les déplacements d’équipe, la rencontre avec d’autres structures. La plupart du temps nous étions full remote mais chaque retrouvaille était un moment précieux et j’ai pu énormément apprendre auprès de chaque personne. Si je devais m’améliorer, je prendrais plus de temps avec le CPO pour travailler, itérer, porter la vision produit et être au plus proche des utilisateur·rices·s. Parfois, le business était trop présent et il était parfois difficile d’obtenir un juste équilibre.

OPCO — La réalisation d’une nouvelle plateforme et enjeux data

Dans la continuité des projets avec Opco, avec, encore une fois, et j’insiste lourdement dessus, une équipe à tomber et tellement cool. Cette fois-ci la réalisation d’une plateforme qui permet la gestion des formations des différents organismes de formations par les RH et par les employés. La continuité de la mise en place d’un design system global et cohérent avec tout l’écosystème d’Opco, une recherche data pour être le plus pertinent possible et une fluidité juste parfaite.

✨✨✨ À retenir de ce projet :
Je les kiffe ? Plus sérieusement, j’adore travailler en binôme design. Se passer le flambeau sur différents axes du projet, se permettre d’échanger, se challenger et ouvrir le champ des possibles. Et la smart attitude de se challenger sur la partie Front-Design, sur des enjeux d’accessibilité, de responsive, d’interaction, ben ouais, avec les bonnes personnes c’est juste une évidence. Pareil ici, des enjeux de documentation, et prendre le temps de le faire.

Imagine Legal — Accompagnement par Mentorat-design

Toujours dans le but de transmettre et de pouvoir exercer avec Mentorat-design, nous avons continué à accompagner Imagine Legal dans de nombreux projets avec Pyc. Équipe à taille humaine, avec beaucoup d’ambition et une réelle valeur ajoutée. N’hésitez pas à les contacter pour vos questions sur le Legal design. Nous avons abordé de nombreuses problématiques : du droit, de la complémentarité avec les méthodes design, la conception de document compréhensible couplé au langage clair mais aussi l’aspect formation où Imagine excelle.

Nous avons aussi monté une mini-conférence au salon du Legal design au Palais des congrès sur le salon de la LegalTech en novembre 2021 sur le sujet “Designers, et si vous osiez travailler avec des professionnel·le·s du droit ? (et inversement).” Des échanges hyper intéressants où nous avons vu que le sujet est bien d’actualité ! Directions juridiques et autres entités de droits, nous avons beaucoup à gagner à travailler ensemble.

✨✨✨ À retenir de ce projet :
Le Legal Design, très honnêtement, je ne connaissais pas beaucoup, mais rapidement nous voyons que nous avons des problématiques et des enjeux similaires. La clarté et l’exactitude de l’information, comment la transmettre et faire en sorte qu’elle soit comprise par tous·tes. Le besoin de communication des différents services et bien d’autres. Nous sommes plus que ravis avec Pyc de les accompagner et de grandir ensemble. Au final, avoir des client·e·s en or et kiffer son taf, c’est pas ça le but ?

Cours et Workshops dans les écoles

Des hauts et des bas et des hauts. Les workshops à distance c’est beaucoup d’énergie, beaucoup, mais vraiment beaucoup. Il faut porter, secouer, questionner, créer l’interaction encore plus que d’habitude. Bref, le distanciel c’est bon pour personne pour ce genre d’évènement. Faisable ?clairement. Mais sur la durée ? Pendant 5 jours ? Difficile. Et pendant 2 semaines, très (trop) intense.

J’ai fait des workshops en présentiel à Hetic, LISAA et à la Webschool Factory. Le plaisir de retrouver les élèves et de voir des projets palpitants se monter. Le plaisir de faire découvrir, d’échanger et de pouvoir se challenger les uns les autres. J’ai particulièrement accroché avec une promo, avec qui j’ai eu plaisir de donner cours et de pouvoir donner quelques notions. Quand tu vois des élèves qui sont à fond, tu ne peux que kiffer. Il n’y a pas le choix.

✨✨✨ À retenir de ces interventions :
Donner des cours c’est tellement trop cool, tu partages, tu sors de ta zone de confort, tu trouves 1 000 000 de façons d’expliquer des notions, c’est challengeant et j’ai l’impression de servir à quelque chose, ou du mois j’ose le croire :) Sauf que c’est aussi hyper fatigant, il faut se donner parce que tu as cette responsabilité en face des étudiants, tes futurs collègues potentiellement ! Je l’aurais compris, le distanciel, très peu pour moi, ou du moins avec parcimonie. Faire des interventions plus ponctuelles et me permettre d’explorer encore plus les sujets, un certain designer dirait “le diable se cache dans les détails”. Le temps imposé dans les Workshops ne permet pas forcément de le faire.

💃🕺🏻👯‍♀️ Sortir du cadre :
Une fois n’est pas coutume, dernier cours, fin d’année, la fatigue se fait ressentir. J’ai souhaité proposer de sortir du cadre et de partager un autre type de moment : un cours de danse 😊 . Relâcher le côté sérieux et passer un bon moment. Je crois qu’on a bien aimé 😇

Les quelques projets par-ci par-là

Soit pour aider des copains, soit pour faire des interventions sur 1/2 jours. Toujours cool de pouvoir le faire et de voir comment les autres travaillent dans des configs très différentes de la mienne.

Quelques souvenirs en Vrac

  • On se souviendra de cette journée Process Design avec 8 designers pour 40 personnes à driver. Vous souhaitez monter ce type de journée et avoir une parfaite maîtrise du process, allez voir https://ignited-kingdom.com/
  • Accompagner la vente d’un produit physique à la stratégie numérique qui l’accompagne ainsi que le fonctionnement interne. Redéfinir les valeurs et tout ce qui découle en terme d’actions. Sur un sujet tellement cool : https://www.letsplayonthemoon.fr/
  • Un doux projet poétique contemplatif avec de la 3D et de magnifiques poèmes à lire. En cours de finition, les problématiques de performance sont “embêtantes”, je dirais. L’écrivain n’est autre que Stan Carotenuto, allez voir son spectacle : https://www.instagram.com/stan_christophecarotenuto/
  • Un jour, je le mettrai en ligne, promis. “La fabrication du JoliDoli”.

Partie #2 — Rétrospective & apprentissage

Oui en 2021 je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Mais à quel prix ?

Pour faire court, je me retrouve en août. Je prends quelques jours de vacances en famille où je ne travaille que le matin et un peu avant le repas du soir, et de temps en temps pendant la sieste parce qu’il fait trop chaud dehors.

Je n’ai pas vu mes amis parce que je devais terminer des “livrables”, des trucs. Des trucs qui prennent environ 2 mois de plus que prévu, voire quelques semaines en plus. Bref, je suis en mode automatique, mais je vois que des cailloux viennent s’immiscer dans l’engrenage. Je fatigue énormément, le moindre truc qui dérange mon emploi du temps millimétré sonne comme une catastrophe. Les signaux d’alerte ? Je ne danse plus. Pour X raisons, j’ai “peur” de sortir. Je me laisse convaincre par les appels à rester à l’abri et à travailler (toujours plus) face au virus qui sévit “dehors”. D’un coup, ce cycle s’est arrêté brusquement, le jour où mon père m’a appelé, fatigué. La priorité a tout de suite changée. Il s’en est suivie une période bizarre où j’ai cherché à tout laisser, et à faire la passation sur tous mes projets. Moment curieux où tu te sens fautif, tu culpabilises et tu poses 1001 questions pour savoir si tu fais, ou non, de la merde.

Je suis parti rejoindre ma famille et ce sentiment a complètement disparu. Le temps passe si vite.

Je suis tellement reconnaissant des personnes qui m’entourent, professionnellement mais aussi personnellement. J’ai le sentiment d’avoir pris de grandes décisions cette année, et d’avoir repriorisé et d’avoir pris une meilleure direction.

Si on fait un bond sur l’article précédant pour voir où en sont les objectifs 2021 :

  • Toujours privilégier la qualité à la quantité. Délivrer une réelle expertise, apprendre et progresser encore et toujours. Oui et non. Pris beaucoup trop de choses. Mais je sens encore progresser.
  • Progresser particulièrement en UX Writing. Oui ! D’ailleurs, je vous conseille le bouquin “UX Writing : Quand le contenu transforme l’expérience” de Gladys Diandoki.
  • Prendre le temps d’explorer les outils émergents. Figma et Blender c’est des outils émergeants ? 😛
  • Lire, lire et encore lire. Oui ! Mais surtout pas mal de magazines avec Chut !, Epsiloon et des romans cette année. Et j’ai commencé… One Piece 😅
  • Prendre le temps d’écrire, se l’imposer. L’exercice est génial, se relire fait parfois du bien et permet de regarder le chemin parcouru. Pas assez à mon goût mais ça avance :) FR/EN on s’essaye.
  • Prendre le temps de se reposer, de profiter de l’instant présent, vive l’ikigai ! Oui au début, carrément non au milieu, à la fin Oui ! Et on continue !
  • Faire, plutôt que prévoir. Oui mais non, parce que je prévoyais beaucoup trop de choses.
  • Toujours le plus important 😜 : Bon le snow c’est mort cette année, essayons d’être enthousiaste pour le surf et le longboard ! Savez-vous que j’ai fait ma première piste rouge cette année :D ?
  • Continuer à travailler avec des personnes extraordinaires comme l’année passée. Mais tellement. D’ailleurs, j’ai pris le temps de faire des rencontres cette année, interviewer des personnes que je kiffe sur les réseaux. Prendre le temps de discuter 30/45/1h. Chaque fois, j’en tire de précieux enseignements.

🧪 Les leçons de 2021

  1. Je suis clairement une “morning person”, fini les nocturnes.
  2. L’intuition est un bon guide, quand tu le sens pas, n’y vas pas.
  3. Ton entourage n’est pas là éternellement, profites-en.
  4. Ne pense pas que ta mémoire est infaillible, note les choses.
  5. Dis les choses comme tu le ressens et autorise-toi à les dire.
  6. Figma, pourquoi pas après tout.
  7. Blender, pourquoi pas après tout.

Partie #3 — Les objectifs de 2022

  1. Apprendre à cuisiner Arménien, vraiment.
  2. Progresser en snow, en longboard. #2022 L’achat de la première planche ?
  3. Faire un road trip en moto.
  4. Faire encore plus de tri sur les fringues, se séparer du surplus matériel.
  5. Faire un projet Créa sur Behance type 3D et sortir Horaisan et le Jolidoli ? Allez !

Et… c’est tout ! Et c’est très bien comme ça. Je ne sais pas si vous avez eu la foi de lire tout ça. Mais ça m’a fait un bien fou d’écrire et de pouvoir poser les mots. Je sais pertinemment que je suis chanceux malgré cette période difficile et je remercie de tout cœur mon entourage si précieux.

Je dédicace cet article à Peter, mon ami et mentor. J’espère que tu t’éclates là-haut.

--

--

Designer ➡ work about great and memorable xp for your business. Connect the right people to each other, I teach sometimes, UX & Product, 3D Stuff

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store